Valse triste pour l'opérette à Tourcoing

Publié le par Jef

Valse triste pour l'opérette à Tourcoing

L'opérette et Tourcoing est une longue histoire d'amour. Beaucoup de belles saisons avec des titres qui font encore rêver maintenant. Il y a encore une vingtaine d'année, on pouvait y voir cette rare Frasquita de Lehar.

Et puis en mai 2010, catastrophe, tout ce beau château de carte, toute cette belle histoire tombe par terre. Le maire de l'époque réduit les subventions et supprime la saison d'opérette. Gros mouvement d'indignation, tracts, manifestation, pétition, la presse s'en mêle, débat au conseil municipal...Bref, cela chauffe dans ce si joli mois de mai, le tout emmené par une artiste local https://www.youtube.com/watch?v=EUPkvA7rXUI.

Les vacances passent et puis plus rien. Bruno Membrey propose une opérette dans la saison, une seule représentation de la Chauve-Souris....avec notre artiste pétitionnaire dans la distribution.

La nature ayant horreur du vide, l'association locale d'opérette, une des plus anciennes de la ville, s'engouffre dans cette brèche et propose ses spectacles composés presque uniquement d'amateurs, en appelant tout de même quelques vieux artistes à la retraite pour tenir les premiers rôles. Je ne suis pas opposé à de telles associations, étant moi-même trésorier d'une association semblable qui propose pour deux représentations dans une petite salle des fêtes une opérette qui présente le travail d'une année avec l'aide de professionnels encadrants et avec des premiers plans en devenir et dont certains sont devenus professionnels depuis. Certaines de ces associations ont produit des spectacles de belles qualités comme l'Atelier Lyrique Angevin qui sait mêlé adroitement professionnels et amateurs. Mais, tout cela doit resté dans les limites du raisonnable.

Or, à Tourcoing, nouveau rebondissement. Lors de la dernière campagne électorale pour les municipales, un des candidats promet le rétablissement de la saison d'opérette...et ce candidat devient maire de la ville. Cochon qui s'en dédit, pour une fois un politique réalise une de ses promesses et annonce qu'il y aura une nouvelle saison d'opérettes à Tourcoing(http://www.nordeclair.fr/info-locale/tourcoing-bientot-une-veritable-saison-d-operettes-ia51b0n696127)....mais qu'elle sera confiée à l'association locale .Colère, bien légitime, des professionnels et à nouveau une pétition (http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2015N47647).

Le maire est tout de même un fin politique. Il a promis et réalise une de ces promesses électorales....tout en sachant que les budgets municipaux seront de plus en plus contraints,que ce sont les "affaires" culturelles qui subiront principalement ces baisses de subventions et surtout qu'il est devenu impossible de subventionner des saisons comme il y a vingt ans. Je ne parle pas de la concurrence de l'atelier lyrique de Tourcoing de Jean-Claude Malgoire sans doute épargné par ces restrictions.

Et le public dans toute cela? qu'en dit-il? J'ai bien peur qu'il n'en dise rien et que trop content de retrouver son théâtre, applaudira la "nouvelle saison d'opérette" et remerciera le premier magistrat de la ville. Dommage pour les professionnels, pour les artistes de métier...Triste avenir pour l'opérette.

Commenter cet article

kristof 04/09/2015 08:07

Si Malgoire ne prenais pas tout le budget culture... Un peu comme à Lille avec l'onl qui prend tellement de budget qu'il ne reste presque rien pour l'opéra...